English

Mondial de l'Automobile - Paris 2010

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

En alternance avec Francfort, le Mondial de l'Automobile de Paris à lieu tous les deux ans. 2010 a été pour Forza Passione la première édition de ce salon en journée presse. Nous l'avons donc préparé avec attention et nous étions très pressés d'en faire la visite. La journée de jeudi a commencée très tôt pour être sur place dès l'ouverture des portes. Arrivés un peu avant 7h, nous avons été un peu surpris de voir que tout était loin d'être prêt, qu'il s'agisse de la sécurité (vérification des accès), aux constructeurs encore en train de préparer leur stand.

Deux jours dans cette immense vitrine pour les constructeurs, ce sont des milliers de pas, des heures d'attentes pour faire au final plus de 1400 photos à deux et surtout, beaucoup de déceptions quand à l'attitude de pas mal de personnes présentes. En effet, dans un premier temps, énormément de personnes semblent avoir des accréditations presse, sans pour autant être photographe ni journaliste. Nous avons également croisé des gens avec des enfants en bas âge, comme de simples visiteurs en journée publique. Je ne sais pas à quel niveau se situe la faille, mais la conséquence directe retombe sur les personnes travaillant en freelance (notre cas) et qui n'ont donc pas de carte de presse officielle car certains constructeurs, notamment Ferrari, ont donné des consignes pour ne plus accepter d'autre personnes que les détenteurs de ce sésame professionnel. C'est donc de la même façon que je le faisait en journée publique, avec patience et sans doute un peu de chance que j'ai pu rentrer faire des photos de la nouvelle SA Aperta. Dans un second temps, c'est l'attitude de certains professionnels qui m'a surpris. En effet, c'est la foire à l'empoigne pour avoir un dossier de presse Ferrari, ça se bouscule pour faire les photos, certains n'hésitent pas à enlever les housses des modèles encore protégés, franchir les (rares) barrières... Bref, un non respect total des constructeurs, des voitures présentes et des autres personnes également là pour travailler.

Mais ce salon restera un bel évènement, marqué par de belles rencontre mécaniques, esthétique et humaines. Dans un premier temps, et comme j'en ai l'habitude, je vous présente le reportage Ferrari. Ensuite, viendra la plus grosse surprise de ce salon, et sans doute la plus importante présentation que l'on puisse voir : une gamme renouvelée sur les 5 prochaines années intégralement dévoilée: Lotus. Puis, les autres constructeurs selon une sélection purement personnelle et pour finir, les rencontres lors de cette visite ainsi que les plus belles hôtesses de ce mondial.

=> Le stand Ferrari et découverte de la SA Aperta

- Lotus New Era

- Selection Forza Passione des modèles qui nous ont plus.

- Personnalités et hôtesses

Commençons par la visite du stand, très aéré et spacieux et une partie de la décoration en vente sur le Ferrari Webstore.

La F10 d' Alonso ayant remportée les deux derniers GP accueillait les arrivants, et de l'autre côté de la vitre se cachait une reproduction au 1/8ème d'une 500 F2.

Présentation de la California équipée du système HELE (High Emotion Low Emissions) ainsi que de nouvelles personnalisations: une carrosserie Bi-ton, et une palette d'éléments pouvant être en carbone (intérieur et extérieur). Une deuxième California était présente, mais nous y reviendrons un peu plus bas.

Ferrari 458 Italia

Espérant une GTO (en livrée Historique), je ne me suis pas attardé sur la 599 HGTE.

La nouveauté chez Ferrari a été annoncée très peu de temps avant le salon. Et pour cause, après avoir parlé avec un responsable, initialement cette SA Aperta (SA pour Sergio et Andrea Pininfarina, à qui cette édition limitée rend hommage) n'était pas prévu pour Paris. Il s'agit d'un Spider limité à 80 exemplaires pour célébrer les 80 ans de Pininfarina, sur une base de 599. Elle reprend certains éléments de carrosserie de la GTO et également sa puissance de 670 chevaux. Bien que le modèle présenté ne soit qu'un prototype (pas de S/N) et certains éléments "mal" finis (joints de vitre, pédale de frein lisse, ...) je trouve son dessin très réussi. Réussir à conserver les arches qui caractérisent tant la 599, sur un cabriolet n'était pas évident, mais le résultat est très réussi. Une capote de secours existe, mais cette Aperta, comme son nom l'indique (en Italien) est faite pour être ouverte en permanence. Une nouvelle sellerie vient également garnir l'intérieur en cuir noir avec un liseret rouge qui relève le dessin de plusieurs éléments. J'espère croiser un exemplaire prochainement dans un décor plus naturel.

Le bureau dans lequel chacun aimerait entrer pour configurer sa commande. L'Atelier Ferrari regroupe toutes les couleurs extérieures, intérieures personnalisables, le tout à côté d'une sublime California Jaune et noire.

Jean Todt, Amadeo Felisa, Paolo Pininfarina, tous se sont retrouvés pour le discours du président Luca De Montezemolo.
Le regard de Paolo Pininfarina sur la voiture qui rend hommage à son père et son frère semble le rendre à la fois triste et fier.

Hors du stand officiel Ferrari, j'ai pu croisé dans les allées une 458 Bi-ton et une Testarossa, bien cachée, presque à l'abri de la lumière...

Page suivante: Lotus New Era

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour à Salons Automobiles

Contact
Charte
Plan du site