English

Paris 2008

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

Le RTT posé, le réveil réglé à 2heures du matin, me voilà pret pour monter dans la capitale ce vendredi 10 octobre 2008.
L'objectif: arrivée devant le salon avant l'ouverture (à 10h) pour permettre de faire des photos du stand Ferrari avant qu'il y ait trop de visiteurs. C'était sans compter sur la fatigue (sécurité avant tout!), les embouteillages quotidien de la Francilienne, et le peuple qui avait pensé comme moi et qui attendait déjà devant les grilles. Nous avons alors fais le salon dans l'ordre, passant à coté du stand Ferrari sans même voir l'ombre de cette nouvelle California dont les avis sont si partagés. L'hôtesse nous confirme l'accès réservé aux porteurs d'invitations. Après une négociation argumentée et une bonne heure d'attente, nous voilà sur ce stand tant convoité.

Première prise de vue avec la nouvelle 2+2 à toit rigide et V8 avant. Mon opinion reste la même. Une face avant soignée, un profil bien galbé pour permettre le rangement du toit, et un arrière...

Ah, cet arrière... Les feux, surplombant la ceinture de caisse, ne me choque plus, et sont même plutôt bien intégré (malgré ma préférence pour les anciens 4 feux ronds) Mais c'est en dessous que cela se gâte. En effet, je pense que le style, evidement signé Pininfarina, a fait face à un cahier des charges imposant la cinématique de toit, et un rangement digne d'une 2+2. Je n'ai pas vraiment aimé les feux intégré dans le bandeau noir, mais ce n'est rien à coté des ces deux paires d'échappement mis l'un sur l'autre. Seule une séance photo en milieu naturel peut faire resortir ces éléments différement. Dans tous les cas, ceci n'ont pas empeché les clients de se ruer dessus, au point de n'être livré qu'en 2011!!

L'interieur beige sur la carrosserie bleue donne vraiment tout son sens au nom de la dernière née de Maranello. La planche de bord est fluide, avec son écran central et les commandes de climatisation ramenées en partie basse. Le volant se présente avec le bouton Start Engine et le célèbre Manettino. En lieu et place de la célèbre grille métallique qui faisait la légende des Ferrari à boite manuelle, nous trouvons les boutons du Launch Control, de marche arrière et du mode automatique ainsi que les commandes de lève-vitres et d'ouverture et fermeture du toit, le tout mis en valeur autour d'un Cavalino Rampante incrustré dans une arche partageant un vide-poche. La sellerie est fidèle à la tradition avec des sièges enveloppant, au dessin sublime.

Maintenant que la California a été shooté sous tous les angles, profitons de notre présence sur le stand pour immortaliser les autres Ferrari présentes.

Ferrari 430 Scuderia

Ferrari F430 Spider

Ferrari 599GTB Fiorano

Ferrari 612 Scaglietti One To One

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour à Salons Automobiles

Contact
Charte
Plan du site