English

Salon de l'Automobile de Genève 2015

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

Après Ferrari, d'autres modèles ont attiré notre attention. Et depuis le stand au Cheval cabré, il suffisait de se retourner pour tomber sur Alfa Romeo qui présentait la version définitive de sa 4C Spider. Concurrente directe de la Lotus Elise, la 4C a désormais toutes les cartes en mains pour concurrencer le petit cabriolet Anglais. Le toit amovible mais aussi le retrait des très controversés phares avant rendent la 4C vraiment très réussie. La lumière de salon ne met pas en valeur le jaune de présentation. Heureusement un second exemplaire, blanc, offrait plus de visibilité.

Chez Aston Martin on se cherche depuis quelques temps. Cette année, outre un nouveau stand, c'est la Vulcan qui a attiré la foule. Ce modèle, destiné uniquement à la piste devrait faire le bonheur de quelques clients. A côté, d'un tout autre genre se trouvait le concept DBX, préfigurant un SUV. Les différentes versions de la Vantage étaient là pour montrer que la Marque anglaise a toujours de grandes ambitions.

C'est très rare que je m'arrête chez Bugatti, mais j'étais là pour la première, je me devais donc d'être là pour la dernière Veyron. La Finale est en effet le 450ème exemplaire de ce monstre de la route.

Ford a amené la nouvelle vision GT. Un look à faire passer l'ancienne GT pour une voiture danseuse étoile!

La Honda NSX ravive la passion chez bon nombre de passionnés ayant au moins la trentaine. Pour les autres, il faudra attendre de la découvrir.

Koenigsegg est venu avec deux véhicules. L'Agera RS qui, il fallait s'en douter, est une ultime dérivée de l'Agera.

Mais la nouveauté vient de la Regera, modèle complètement nouveau.

Lamborghini ne change pas ses recettes gagnantes. Deux Huracan sur le stand, deux gris!

Une Aventador bien inspirée par les préparateurs de la Marque!

Et enfin la nouveauté que tout le monde attendait: l'Aventador SV. 750ch, une aéro retravaillée et de quoi en découdre encore avec la concurrence!

D'ailleurs, la concurrence était là avec un regard curieux.

Lotus a tout misé sur la présentation de la nouvelle Evora 400 car c'est le seul véhicule visible sur le stand pour la première journée presse.

L'Evora perd beaucoup en style et personnellement, je trouvais l'ancienne très classe, celle-ci est beaucoup plus agressive. L'intérieur se banalise pour perdre aussi de sa superbe. Mais il ne s'agit pas simplement d'un relooking, mais bien d'un nouveau modèle. Les 400ch sont d'ailleurs là pour animer la bête.

C'est devenu une habitude, McLaren présente une ancienne F1 sur son stand pour mettre en valeur la nouveauté. Et quoi de mieux qu'une F1 GT pour présenter une 675 LT!

J'avoue ne plus suivre McLaren, la fréquence de renouvellement, le peu d'évolution entre chaque modèle donne l'impression qu'ils ne sont jamais satisfaits de leurs modèles et cherchent à les remplacer le plus rapidement possible..

Sauf quand ils présentent une P1 GTR....

Mercedes présentait la version course de sa dernière GT, la GT3.

Je ne peux éviter mon côté chauvin et donc faire le tour du stand Peugeot. La 208 va subir un très léger restylage, car après tout, il n'y a pas beaucoup de choses à changer sur ce modèle. La voici en version GTI par Peugeot Sport.

Le RCZ, lui, a droit à la finition GTline, avec notamment les deux grosses canules d'échappement de la R et un intérieur avec surpiqures rouges.

L'impressionnant 2008 DKR du Dakar.

Le Quartz est également très impressionnant en taille et en agressivité!

Et surprise, celui qui devait se patiner, ou plutôt s'oxyder avec le temps est redevenu brillant comme au premier jour! L'Onyx et ses fameuses pièces en cuivre poli. Je le préfère largement comme ça.

Elles sont toutes vendues! Et c'est donc à cette occasion que Porsche a enfin décidé de sortir la 918 Spyder des salons privés du stand. Je peux enfin découvrir ce modèle dont l'accès m'a été refusé deux fois de suite. Sans grande surprise, ce modèle est vraiment réussi.

Mais Porsche a aussi amené deux nouveautés. Et pour une fois qu'il ne s'agit pas de berline 4 portes hybride ou de SUV diesel, je me suis arrêté. La première nouveauté est un Cayman GT4. Autrement dit, prenez le modèle le plus sympa de la gamme actuelle et préparez le pour en faire une bête de piste! Même philosophie pour le second modèle, mais avec une recette déjà connue: la 911 GT3 RS.

S'il y avait une nouveauté dont j'étais très curieux, c'est celle dont le développement a été le moins secret, puisque nous avons pu suivre chaque étape sur les réseaux sociaux. Il s'agit d'un nouveau constructeur à proprement parler, même s'il n'en est pas à ses débuts. Il s'agit de SCG pour Scuderia Cameron Glikenhaus. Tout comme pour la P4/5C, Jim Glickenhaus a souhaité faire un lien entre la route et la piste, comme dans les années 50. Et ce sont donc deux modèles qui étaient présentés: la SCG003S (Stradale) et la SGC003C (Corsa). Une seule base, un seul moteur, à peine quelques détails d'homologations diffèrent. Être présent à Genève est déjà impressionnant, souhaitons toute la réussite à cet homme dont les rêves semblent sans fin! Nous aurons le plaisir de revoir au moins une des deux à la Villa d'Este.

Et pour finir ce reportage, voici quelques unes des personnalités croisées dans les allées: Horacio Pagani qui croise René Arnoux, qui lui même discute avec Valentino Balboni. Et Sir Stirling Moss!

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour Salons Automobiles

Contact
Charte
Plan du site