English

Ferrari Racing Days 2015 - Jour 2

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

L'euphorie du premier jour est passée. Nous avons déjà vu l'essentiel lors de la première journée, les suivantes auront sensiblement le même programme. Alors on complète ce qui doit l'être, on saisie des instants particuliers et on déclenche énormément pour obtenir un résultat satisfaisant.

Vous n'aurez donc pas beaucoup de lecture sur cette page, mais plus de 250 photos malgré tout. Commençons par les F1.

Le soin qui leur est apporté est impressionnant, et cela ne fait que s'accentuer juste avant le départ d'une session. Les pilotes sont ravis.

Derniers rappels et c'est le départ. Les bouchons d'oreilles sont à cet instant la plus belle invention depuis celle du moteur thermique.

Nous continuons dans les stands et passons aux 599XX pour faire un peu de détails.

De même pour les FXX.

Je ne montre que les nouveaux détails, mais toutes les photos du vendredi ont été refaites le samedi et même le dimanche. Pour éviter d'être redondant, j'ai fait du tri avant de publier. Les K sous d'autres angles.

Comme pour les F1, les FXX K ont les dernières vérifications sur la pitlane.

Et c'est parti (toujours avec les bouchons d'oreilles)!

Côté parking, la journée a été meilleure que le vendredi. Les 488 des tests drive sont toujours là.

Mais elles roulent régulièrement.

Deux 599 se font face, la première est une GTO, la seconde... une énigme!

Les 458 Spider Tristrato sont une faiblesse pour moi.

Les 458 Speciale coupé et "A" et la LaFerrari de Peter Mann.

Sur le parking visiteur se trouve une sympathique Lamborghini Diablo VT. Dommage qu'elle soit rouge, sinon j'adore cette version.

Je ne suis pas un inconditionnel de la Enzo, mais c'est déjà la deuxième jaune que je vois cette année. Et à la lumière du jour (contrairement à la Villa Erba) celle-ci m'est apparue superbe. Un vrai coup de coeur. Je n'ai pas pu m'empêcher d'en faire un shooting complet sur le parking.

Mais la pitlane offre également un joli spot, alors je remets ça. D'autant plus qu'il y a moins de monde ici. Mais avouons quand même qu'il y a parmi les photographes, toujours un ou deux énergumènes qui se croient tout seul et qui se plantent devant vous. Cela m'énerve vraiment de plus en plus...

Je demande au propriétaire d'ouvrir les portes, l'effet est encore plus saisissant.

Et c'est le départ en piste. Il aura fallu courir pour rejoindre le bord de la piste, mais ça valait le coup.

Et retour aux stands.

La Enzo n'a pas eu le Castellet pour elle seule, elle a roulé pendant une session Passione. Avec entre autres les 488:

La F12 qui ressort plutôt bien malgré sa teinte "nero".

Et puis la gamme des Berlinettes V8, des 430 Spider et Scuderia, aux 458 Spider et Speciale.

La piste est évacuée pour laisser place aux Formules 1.

Dont une plus ancienne que les autres, que je n'ai pas vu dans les stands. Il s'agit d'une 412 T2 de 1995.

Et les deux dernières.

Les Challenges entrent en piste et ne tardent pas à faire rougir les freins au bout de la ligne droite des stands. Quel spectacle!

Et les XX Programme entrent en piste. Bien qu'elles tournent toutes ensemble, je les ai classées par modèle. D'abord les 599.

Les FXX

Et pour finir, les FXX K

Sur certaines photos, différentes balances des blancs ont été utilisées. Le résultat est plutôt sympa. (Cela n'est pas fait par post-traitement!)

Cette seconde journée a été assez chargée et complète. La dernière sera plus courte car nous avons convenu de rentrer tôt. Dernier reportage à découvrir ici.

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour Rassemblement

Contact
Charte
Plan du site